| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

View
 

pagesanciennes

Page history last edited by johper64@... 9 years, 8 months ago
    • Mise à jour, le 10 mai 2010

 

Cette rubrique donne les archives du site mis en place par Patrick Rebollar et moi, entre 1998 et 2003.

 

Rubriques

          FrontPage

 

 

 

 

 

 

Le sommaire du Colloque international Genet qui a eu lieu à Tokyo, les 13 et 14 mars 1998, fut ainsi présenté :

 

L'enjeu du colloque est de proposer de nouvelles approches pour la lecture d'une oeuvre que les critiques ont souvent réduite à sa partie théâtrale sans assez prendre en compte la poéticité et la stratégie politique de ses récits qui restent donc à analyser. Mettre en relief la dimension rhétorique des récits, c'est tenter de frayer de nouvelles voies qui échappent à un thématisme trop connu et souvent réducteur lorsqu'il est question de Genet (l'homosexualité, la prison, le double, les fleurs, les miroirs...)

Il s'agit aussi de proposer un certain nombre de réflexions pour tenter, sinon de définir, du moins d'approcher la façon dont l'écriture de Genet modifie la représentation du visible impliquant une esthétique singulière, à ce jour assez peu étudiée.

Depuis la mort de Genet, survenue en 1986, un nombre considérable de textes posthumes ont été publiés modifiant fortement la configuration de l'oeuvre complète et suscitant un renouveau critique dont témoignent les six numéros spéciaux de revues qui lui ont été consacrés : Eureka (1992), Magazine Littéraire (1993), L'esprit créateur (1995), Roman 20–50 (1995), Europe (1996), Yale French Studies (1997).

L'ambition du colloque est de poursuivre le travail de relecture en cours d'une oeuvre singulièrement commentée par deux philosophes : Sartre et Derrida. La question de la portée philosophique de l'oeuvre de Genet est donc aussi à poser. Il s'agit de prendre en compte Glas (1974), commentaire de Derrida, trop souvent occulté par la critique.

Enfin, et le lieu du colloque n'y est pas pour rien, il conviendra de s'interroger sur la réception de Genet au Japon à travers les problèmes de traduction, d'édition et de censure. Genet a visité le Japon en 1968, il s'agit donc aussi d'un anniversaire : Genet au Japon, 30 ans après !

 

Participants, par ordre alphabétique :

 

Koji Abe (Université de Yamagata), Jill Anderson (University of Melbourne), Patrice Bougon (Université d'Iwate), Marc Dambre (Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3), Scott Durham (Northwestern University), Susan Marson (University of London), Michael Sheringham (University of London), Hidehiro Tachibana (Université de Waseda), Satoshi Ukai (Université de Hitotsubashi), Tatsuro Umeki (Université de Tohoku), Koniichi Uno (Université Rikkyo)

 

 

Et le concours amical d'étudiants-chercheurs :

OKAMI Sae et KUROKI Tomooki Université Jochi, , SAITO Kei (Université Aoyama).

 

 

 

 

Le colloque est ouvert à tous, de façon libre et gratuite.

Traduction en consécutif.

 

On peut y assister de manière continue ou discontinue. Soutiens officiels :

 

Année de la France / Ambassade de France / Institut franco-japonais / Maison Franco-japonaise / Éd. Kawade Shoboshinsha / Libr. France-Tosho


 

 

 

PROGRAMME DES INTERVENTIONS

Vendredi 13 mars 1998, de 15h - 20h30

 

Table-ronde et Cinéma (IFJ de Tokyo)

 

Le colloque s'ouvrira, après les films dont celui de Genet, par une première "table ronde" destinée à présenter à un large public, la vie et l'oeuvre de Jean Genet (1910-1986) et à indiquer les enjeux du colloque.

 

 

Les participants sont : Patrice Bougon, Marc Dambre, Hidehiro Tachibana , Satoshi Ukai, Kuniichi Uno.

 

 


C I N É M A

 

 

 

15 h. Jean Genet, l'écrivain

I.N.A, 1992, 90mn.

documentaire réalisé par Albert Dichy et Michel Dumoulin.

 

Un film tourné par l'éditeur des textes posthumes de Jean Genet et qui retrace les dernières années de son parcours intellectuel et politique. Il s'agit essentiellement de témoignages relatifs à ses prises de position à l'égard des immigrés, de la "Bande à Baader", des Black Panthers, et des Palestiniens.

16h.30 Jean Genet

Collection Témoins, 1981, 60 mn.

documentaire réalisé par Antoine Bourseiller. Ces derniers entretiens ont été filmés en 1979. Genet lit certains de ses textes et évoque ses lectures, son rapport à la prison et à l'écriture.

 

17h.30 La passion selon Jean Genet

(45 mn.) par Michel Van Zel. Une approche biographique de l'oeuvre de Genet.

 

18 h.30 Un chant d'amour

de Jean Genet (1950), 25 mn, en noir et blanc, muet. Le seul film jamais tourné par Genet. Une évocation de la solitude et de la misère sexuelle des prisonniers de droit commun, sublimée par le regard tendre et complice d'un grand poète.

 

AUTRES JOURS, AUTRES FILMS :

 

Samedi 14 mars, 14h30 et dimanche 22, 14h30 :

 

Querelle (1982), de R. W. Fassbinder, d'après Jean Genet, avec Brad Davis, Franco Nero,

Jeanne Moreau, Hanno Poschl. Adaptation du roman Querelle de Brest. 115 mn., s.-t. fr.

 

Dimanche 15 mars, 14h30 :

Les Équilibristes (1992), de Nico Papatakis, avec Michel Piccoli, Lilah Dadi. 120 mn.

 

Vendredi 20 mars, 18h30 :

Journal du voleur de Shinjuku (1968), de Nagisa Oshima, avec Tadanori Yoko,

Juro Kara, Rie Yokoyama. 94 mn., trad. simul.

 


Samedi 14 mars 1998 (MFJ de Tokyo)

 

Séance du matin : 9h-12h30

Président : Patrice Bougon (Université d'Iwate)

 

Kuniichi Uno (Université Rikkyo)

Le temps de Genet. De la prison au camp palestinien.

 

 

Koji Abe (Université de Yamagata)

Ceci n'est pas une fleur. Le déplacement métaphorique chez Proust et Genet.

 

Susan Marson (Royal Holloway-University of London)

Naissances et nomination : Jean Genet et Violette Leduc.

 

 


Séance de l'après-midi : 14h - 18h

Président : Marc Dambre (Université Paris III)

 

Satoshi Ukai (Université Hitotsubashi)

La nudité et l'aveuglement.

 

Michael Sheringham (Royal Holloway - University of London)

Genet et la poétique du palimpseste : du Journal du voleur à Un Captif amoureux.

 

Patrice Bougon (Université d'Iwate)

L'image cinématographique et télévisuelle dans Un captif Amoureux.

 

 


Dimanche 15 mars 1998 (IFJ de Tokyo)

Séance du matin : 9h - 12h30

Président : Kuniichi Uno (Université Rikkyo)

 

 

Tatsuro Umeki (Université de Tohoku)

Une lecture de l'expérience de la blessure. L'origine de l'art et l'origine de de la politique.

 

 

Scott Durham (Northwestern University)

L'éthique de la simulation : Genet, Deleuze, et la résistance au postmodernisme.

(Une lecture de Notre-Dame des Fleurs : le prisonnier et ses doubles.)

 

Marc Dambre (Université Sorbonne Nouvelle Paris III)

Journal du voleur. Une poétique de l'espace.

 

Jill Anderson (University of Melbourne)

"Dévorer l'autre" : corp/oralité dans Pompes funèbres.

 

 


Séance de l'après-midi :

14h30 - 16h30 : Cinéma

"Querelle" ou "Les Equilibristes" (voir ci-dessus)

16h45-18h45 : Table ronde

 

 

Président : Hidehiro Tachibana (Université Waseda)

L'oeuvre posthume de Jean Genet et à son rapport au politique.

Engagement et trahison des Palestiniens et des Black Panthers.

La question de la traduction et de la réception de Genet au Japon.

Avec la participation de Satoshi Ukai, Kuniichi Uno, Koji Abe, Susan Marson, Gabriel Mehrenberger, Patrice Bougon, et d'autres traducteurs et critiques japonais.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

Le second colloque international Genet, celui de Cerisy, en août 2000, en voici le programme.

 

 

    • Décade de Cerisy. DU LUNDI 14 AOÛT (19 H) AU LUNDI 21 AOÛT (14 H) 2000 

       

       

       


       

       

      POÉTIQUES DE JEAN GENET

       

      LA TRAVERSÉE DES GENRES**

       


       

      DIRECTION : Patrice BOUGON, Albert DICHY

       

       


       

      ARGUMENT :

       

      L'œuvre et la vie de Genet sont connues dans le monde entier mais de façon trop partielle. La critique fut en effet longtemps attentive à la seule partie théâtrale et la vie littéraire de Genet semblait s'être arrêtée après la publication de son dernier livre, en 1961, Les Paravents.

       

      Or, depuis sa mort en 1986, l'œuvre complète a doublé de volume notamment par un ensemble de récits et d'articles qui donnent à penser une articulation singulière entre engagement et littérature. L'œuvre posthume suscite désormais un renouveau critique incontestable et a incité à une relecture des romans et des essais esthétiques. Sans négliger l'œuvre théâtrale qui va donner lieu à une édition Pléiade, ce colloque vise à montrer en quoi l'écriture poétique de Genet passe, en contrebande, les frontières des genres qu'elle pratique tout en interrogeant le visible et le cinéma ainsi que les genres, au sens sexuel du terme. Notre souci sera aussi de lire Genet en relation avec les œuvres de Deleuze, Lyotard et surtout de Derrida dont Glas (1974) demeure le commentaire de Genet le plus puissant mais encore trop peu lu par la critique.

       

       


       

      CALENDRIER DÉFINITIF :

       

      Lundi 14 août

      Après-midi:

      ACCUEIL DES PARTICIPANTS

       

      Soirée:

      Présentation du Centre, du colloque et des participants

       

       

      Mardi 15 août

      Matin:

      Ian MAGEDERA: La biographie et le "moi" de Jean Genet (Sartre et White)

      Tatsuro UMEKI: L'amour politique du condamné à mort (Deleuze)

       

      Après-midi:

      Michel CORVIN: Genet au travail. Etude des manuscrits

      Jean GITENET: La pliure de l'identité masculine dans Haute Surveillance

       

      Vernissage de l'exposition préparée par l'IMEC

       

      Soirée:

      Projection de films inspirés par l’œuvre de Genet et d’entretiens télévisuels

       

       

      Mercredi 16 août

      Matin:

      Gilles ERNST: Genet et la Marche funèbre

      Vassiliki FLENGA: Les accessoires de Genet (lecture des Paravents)

       

      Après-midi:

      Mairead HANHARAN: Silence et narration dans l'écriture de Genet

      Brunella ERULI: Formation d'une écriture: Les Miracles de la rose

       

      Soirée:

      Table Ronde de jeunes chercheurs, avec Charlotte BRÈS, Emmanuelle LAMBERT, Suguru MINEMURA et Tetsuro NEGISHI

      Spectacle avec Michel CORVIN, Albert DICHY et Emmanuelle LAMBERT

       

       

       

      Jeudi 17 août

      Matin:

      Marcos SISCAR: Jean Genet comme chose: la lecture de Derrida

      Paula GLENADEL: Responsabilité et irresponsabilité orgiaque dans le Journal du voleur (Derrida)

       

      Après-midi:

      Jacques DERRIDA: Contresignatures

       

      Soirée:

      Lectures de Jean Genet, ouvertes par Olivier MARTINAND

       

       

      Vendredi 18 août

      Matin:

      Susan MARSON: Le sujet autobiographique en deuil (Marin, Nancy)

      Frieda EKOTTO: Inscription du discours juridique dans le texte de Genet (Foucault)

      Agnès CLERC: Mettray. La quête du Lieu intérieur

       

      Après-midi:

      REPOS

       

       

      Samedi 19 août

      Matin:

      Florence MERCIER-LECA: Les phénomènes de polyphonie dans Pompes Funèbres

      Basma EL OMARI: La Palestine dans l'écriture de Genet

       

      Après-midi:

      Jill ANDERSON: Corps et deuil dans Notre Dame des Fleurs et Querelle

      Patrice BOUGON: Le travail du poème dans le récit (Derrida, Deguy, Riffaterre)

       

       

      Dimanche 20 août

      Matin:

      Satoshi UKAI: Déserts, nuits dans Un captif amoureux (Derrida)

      Kuniischi UNO: Genet, une machine analytique du pouvoir (Deleuze)

       

      Après-midi:

      Catherine PINGUET: La trahison chez Genet

      Albert DICHY: La figure du poète dans Le Balcon

      Salah STÉTIÉ: Jean l'Abdal

       

       

      Lundi 21 août

      Matin:

      François BIZET: Une communication sans échange (Bataille)

      Conclusions

       

      Après-midi:

      DÉPART DES PARTICIPANTS

       

 

 

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.